EN MÉMOIRE DE Leyla Gencer: NORMA
Par Thomas le 14 mar, 2016 à 08:35 | Catégorisé comme Classique, Evénement, Festivals, Istanbul, Spectacles | avec 0 commentaires
12 mai 2016
20:00

8-leyla-gencer-san-yarismasi-icin-son-basvuru-1-haziran

12 Mai 2016  20H00 • İSTANBUL LÜTFI KIRDAR ICEC

Elle étudie avec la soprano Giannina Arangi-Lombardi à Ankara, où elle fait quelques apparitions en concert. En 1946 elle épouse le banquier Ibrahim Gencer. En 1950, elle vient en Italie pour des études complémentaires avec Apollo Granforte. Elle fait ses débuts sur scène à Naples en 1953, en Santuzza de Cavalleria rusticana. L’année suivante, elle débute au Teatro San Carlo en Madama Butterfly, théâtre où elle chantera régulièrement pendant plus de vingt ans et où elle connaîtra ses plus grands triomphes. Elle débute à La Scala de Milan, dans le rôle de Mme Lidoine, lors de la création mondiale de Dialogues des Carmélites, en 1957. Elle chante alors le répertoire classique italien jusqu’aux rôles de soprano lirico-spinto (Lucia, Gilda, Leonora, Violetta, Maria, Amelia, Elisabetta, Aida, Gioconda, etc).

L’année 1958 est un tournant dans sa carrière. Elle chante le rôle titre d’Anna Bolena pour la Rai de Milan, et l’on découvre alors ses dons de belcantiste. Elle s’oriente désormais, sans pour autant abandonner le répertoire standard, vers les œuvres de Rossini-Donizetti-Bellini-Verdi, mais aussi de Mayr et Pacini. C’est ainsi qu’elle participe à de nombreuses reprises ou exhumations d’ouvrages tels, Elisabetta, regina d’inghilterra, Medea in Corinto, Roberto Devereux, Maria Stuarda, Belisario, Lucrezia Borgia, Caterina Cornaro, Norma, Beatrice di Tenda, La battaglia di Legnano, I due Foscari, Macbeth, etc. Elle chante également Gluck et Mozart, ainsi que des œuvres contemporaines commeFrancesca da Rimini.

Outre Naples et Milan, Gencer chanta régulièrement à Venise, Florence, Parme, Vérone, etc. À l’étranger, elle se produisit à San Francisco, Buenos Aires (Teatro Colón, 1964 dans Norma), Vienne, Salzbourg, Londres, Glyndebourne. Elle quitte la scène en 1986, mais continue de se produire en concert jusqu’en 1992. Elle se tourne alors vers l’enseignement (classes de maître), et devient membre de jury dans plusieurs compétitions de chant internationales.

Ignorée des grandes maisons de disques, Gencer n’a fait aucun enregistrement commercial, mais de nombreux enregistrements « live » sont sortis depuis une vingtaine d’années, ce qui lui a valu le surnom de « la fiancée des pirates ».

A propos de -

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>